Commencer la Transition

Voici environ un mois et demi, je parlais du point de bascule que je sentais proche de nous.

Je ne m'étais pas trompée car le point de bascule, nous y sommes presque. Tout se passe en ce moment même. La transition est amorcée et ce, que nous en soyons ou non conscients.


Pour celles et ceux qui méditent, qui arrivent à garder la tête hors de cet océan d'informations négatives, je ne vous apprends rien, vous savez comme moi que nous sommes à un tournant crucial pour l'humanité et que bientôt, rien ne sera plus comme avant.


Le monde dans lequel nous avons grandi, dans lequel nous évoluons depuis des années (plus ou moins nombreuses selon notre âge), est en train de s'effacer doucement pour faire place à un nouveau. Ce monde, j'en suis persuadée, sera meilleur que celui que nous avons connu, mais il nous demandera de nombreuses adaptations.


Evidemment, ce changement ne se fera pas en un seul jour mais il va se faire, qu'on le veuille ou non. Et nous avons le choix de résister, d'anticiper ou de nous laisser porter par la vague.


J'ai choisi les deux dernières options.





Image par mispa de Pixabay


Depuis le début de l'année, j'essaie consciemment de changer mon mode de vie, de laisser partir ce qui ne m'est plus utile, ce qui ne m'apporte plus de joie pour me recentrer ce qui est essentiel, ce qui me fait vibrer et me donne envie de me lever le matin. De la même manière, j'ai intégré de nouvelles choses dans ma vie, de nouvelles habitudes, mais aussi une nouvelle manière de consommer.


Si je ne suis pas dans la mouvance minimaliste ou zéro déchet, j'essaie plutôt de recycler ce que j'ai, de trouver une nouvelle vie à des objets plutôt que de racheter, dans la mesure du possible. Je m'efforce de me procurer ce dont j'ai besoin dans les petits commerces près de chez moi, et surtout, surtout, de ne plus commander chez le géant du web, le plus grand supermarché du monde en ligne. Est-il besoin de nommer cette entreprise qui a rendu milliardaire son propriétaire, monsieur Bezos?


J'admets qu'au printemps, quand tout était à l'arrêt, j'étais bien contente de pouvoir me procurer du matériel pour pouvoir améliorer la qualité de mes cours en ligne ou mes livres en anglais, mais c'était surtout parce que j'y étais contrainte vu que les délais de livraison étaient les plus rapides.


Mais dès que nous avons pu à nouveau nous rendre physiquement dans les commerces, j'en ai profité pour renouer avec mes bonnes habitudes et soutenir les commerçants chez qui j'avais l'habitude de me rendre.


J'ai trouvé toute une série de moyens pour consommer plus local et surtout, avec conscience et éthique et j'ai pu trouver une quantité d'alternative pour limiter mes achats en ligne aux choses lourde (litière et croquettes pour mes chats, eau, détergents, etc ....) et ce, bien que je continue à acheter de la nourriture pour mes chats chez Poils et Plumes. Tout ce qui est huiles essentielles vient d'Aromazone, tout comme mon henné et ma base lavante neutre de laquelle je remplis mes flacons vides de produits pour le bain, parfumés avec des huiles essentielles que j'apprécie ou des compositions proposées sur Aromazone également et pour le reste, je vais chez Trinity à Uccle.


Je peux commander des livres en français à la librairie de l'Altitude 100, pour tout ce qui est accessoires de cuisine, bain, déco etc, je me rends souvent chez un déstockeur rue Vanderkindere où je suis toujours bien reçue et leur choix est assez large. J'y ai même trouvé récemment une chouette balance de cuisine pour remplacer la mienne qui fatigue après plus de 30 ans de bons et loyaux services. Il ne me restait plus que mes livres en anglais ... j'avais bien pensé à la Fnac mais cela reste quand même une filiale de Darty et ça m'ennuie car cela fait une belle pieuvre comme je ne les aime pas. Alors, comme je suis têtue (parfois ça a du bon), j'ai cherché sur internet un livre en paperback pour terminer la saga que j'ai entamée en espérant ne pas devoir le commander sur ce site que j'aimerais ne plus utiliser. Et voilà que j'ai trouvé The Book Depository, qui, non content de pratiquer des prix corrects, propose la livraison gratuite dans le monde entier! Le rêve! Je les connais car j'ai déjà reçu des livres via une plate-forme e-commerce de chez eux mais je ne savais pas qu'ils avaient une boutique à eux! Et en plus, on peut régler via Paypal!


Ceci est ma petite quête personnelle du moment : de trouver des alternatives les plus proches possibles à tout ce dont j'ai besoin et de préférence chez de petits commerçants. Car je sais qu'on va passer du maxi au mini, de la masse à l'individu et surtout, qu'il est temps de commencer à s'imprégner d'un autre rythme de vie, plus lent, plus ancré, plus présent, plus autonome aussi. Dorénavant, je n'achète plus de produits préparés que des ravioli au fromage. Et encore, c'est parce que je ne suis pas encore très douée pour faire des pâtes fraîches sinon je cuisinerais tout moi-même.


Je sais que je pourrais faire pareil pour mes chats, mais quand on a horreur de l'odeur de la viande et encore plus de l'odeur de viande qui cuit, avoir des portions individuelles adaptées à leurs besoins nutritionnels est quand même pratique. Surtout que de nombreux aliments pour chats sont enrichis en taurine car les chats ne peuvent pas la fabriquer eux-mêmes et ils en ont besoin pour un fonctionnement optimal de leur coeur et de leur yeux. Or, si l'on peut trouver de la taurine, trouver le bon dosage pour eux n'est peut être pas aussi simple.


Mais outre ces considérations bassement matérielles qui ne représentent qu'un aspect de la transition mais peut-être le plus facile à appréhender pour nombre d'entre nous, il est temps de réaliser que nous avons besoin de changement, que le système dans lequel nous évoluons est à bout de souffle mais aussi que nous n'allons pas pouvoir reconstruire sur ses bases et qu'il va falloir faire table rase de certaines choses pour pouvoir retrouver l'équilibre dont la planète et les humains ont besoin et ainsi concrétiser cette transition qui nous tend les bras.


Nous pouvons la refuser, nous pouvons essayer de mettre notre tête sous un oreiller pour éviter de voir la réalité, mais la réalité se révèle de plus en plus au grand jour. Le voile de l'illusion devient de plus en plus mince, à tel point que ceux qui sont prêts à voir commencent à voir clair dans le jeu de tous, que notre intuition se renforce, ainsi que nos pressentiments.


Ce n'est pas pour rien.


Nous allons, même si nous ne le voyons pas encore, vers une ère, d'amour, de partage, d'acceptation et de reconnexion.


Peut-être qu'il nous aura fallu être séparés et divisés pour retrouver le plaisir d'être ensemble et nous ré-unir. Peut-être qu'il nous aura fallu cette crise pour comprendre quelles sont les vraies valeurs à cultiver, que notre manière de consommer peut influencer le monde dans lequel nous vivons, que nous avons le droit de dire non, de poser des actes conscients pour nous mais aussi pour les autres et aussi que nous pouvions réellement changer. Si nous le voulons.


Soyons le changement que nous souhaitons voir dans le monde et essayons de changer ce que nous pouvons changer à l'intérieur de nous pour que ce changement se reflète dans le monde extérieur. Quelle que soit la manière dont nous procédons (en l'exprimant, en consommant, en refusant), nous avons un pouvoir immense entre nos mains : le libre-arbitre et celui d'influencer le monde extérieur pour les choix que nous faisons.


Alors, faisons-le! Et faisons-le ensemble!






Image par Leonhard Niederwimmer de Pixabay

2 vues

© NoStress Bruxelles - dernière mise à jour/last update 28/08/2020

Logo by Axel Godar